Love Lintu 4ever

Fanfics Sur The Rasmus
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La Terre Continue De Tourner... [Complete]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Belochka
Invité



MessageSujet: La Terre Continue De Tourner... [Complete]   Mer 2 Mar à 13:12

La terre continue de tourner


Photos des personnages :


Vicky :
1

2

3

4



Amy :


Lauri :


Eero :


Martin :




Veikko :
1

2

3



Alexia :




Présentations du personnage principal :

Victoria Elizabeth Lawdler est son nom complet, mais elle déteste se faire appeler autrement que Vicky. Sa mère, Myra était une jeune femme très pauvre, abandonnée par ses parents, morts quelques années plus tôt. Elle habitait l'Angleterre, dans un petit sous-sol insalubre d'un immeuble d'habitation. Faisant de la prostitution depuis plusieurs mois pour survivre dans cet univers de fou, elle prenait aussi plusieurs drogues douces pour oublier qui elle était et ce qu'elle faisait. Mais un soir de travail, elle rencontra Stu, un homme qui lui promit lune et univers, mais qui disparut dès qu'il apprit que Myra était enceinte. Ce fut une catastrophe pour elle, qui tenta maintes fois de mettre fin à ses jours, mais qui rebroussait chemin à chaque fois. Elle cessa de vendre son corps avant d'être pitoyablement acceptée comme serveuse dans un bar dégoûtant. Elle continua ainsi jusqu'à ce qu'au septième mois, on remarque son ventre rebondit. Les sept premiers mois, personne ne put remarquer qu'elle était enceinte à cause de sa maigreur épeurante. À cause des drogues, elle était maigre comme un cure-dent. Mais ces sept mois s'étaient bien déroulés. Ce fut lorsqu'elle cessa de travailler et cessa de prendre des substances douteuse que les complications commencèrent. Elle dut être allitée pendant un mois et demi. Un voisin prit un peu soins d'elle et l'aida au moins a se nourrir. Puis, un soir d'octobre où la pluie inondait non seulement la route mais le sous-sol appartement où Myra vivait, elle sentit les premières douleurs de l'accouchement. Elle alerta son voisin et se rendit à l'hôpital, où après plusieures heures de travail intense, elle donna naissance à une petite fille qu'elle nomma Victoria Élizabeth. Elle resta quelques mois à la maison avec le poupon, mais la confia a différentes baby-sitter jusqu'à ce que Vicky soit en âge de rester seule à la maison, c'est à dire, huit ans. Alors elle devait se lever le matin, pendant que sa mère dormait, ayant travaillé dans le bar toute la nuit, et elle partait pour l'école après avoir fait son déjeuner. Lorsqu'elle revenait vers 15heures, sa mère dormait encore et ne se réveillait que vers 17 heures, heure où elle mangeait rapidement le repas que Vicky avait cuisiné et ensuite partait travailler. La petite se couchait alors et recommençait le lendemain matin. Elle continua ainsi jusqu'à ce qu'elle change de grade et d'école. Sa mère continuait le même train de vie, de passage dans la maison et absente de la vie de sa fille. Vicky commençait à découvrir plusieurs choses comme le sexe, la drogue, la délinquance, et plusieurs fois, à l'âge de 14 ans, elle fut retournée chez elle par un policier. Le policier, en occurence, était le nouvel amant de Myra. Puis, comme ça, un matin, Vicky apprit qu'ils emménageaient chez ce policier. Que ne fut pas la crise de nerf qui éclata lorsque Vicky refusa. Étant mineure, elle fut dans l'obligation de suivre sa mère dans la maison immense de cet homme étrange. C'est alors que sa mère commença à se rouler dans l'argent et la fortune. Et Vicky, elle arrêta les drogues et trouva d'autres moyens de s'évader, d'oublier cet idiot qui lui hurlait dessus et sa mère qui se pâmait devant lui. Elle commença à voyager et connaitre du pays, rêvant un jour d'aller vivre en finlande, son pays préféré avec la Russie. Elle s'entendait très mal avec le copain de sa mère, et ainsi qu'avec sa mère, qui prenait toujours la part du beau-père. Mais lorsque Vicky parla de venir s'installer à Helsinki, en finlande, le policier lui offrit des miliers de dollars pour la voir partir. "On va enfin avoir la paix, ta mère et moi!" avait-il dit. Ce fut alors le coeur léger qu'elle partit et arriva dans sa nouvelle maison, seule, mais pleine d'argent. Elle vint alors rejoindre son amie Amy avec qui elle tenait une correspondence depuis plus de huit ans. Elle a maintenant 19 ans.


Dernière édition par le Lun 14 Mar à 15:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
top_cathy
modérateur hyper cool ^^ vous en trouverez pas un meilleur!! Na je blague ^^
top_cathy

Nombre de messages : 1058
Localisation : dans ma tombe
Date d'inscription : 06/02/2005

MessageSujet: Re: La Terre Continue De Tourner... [Complete]   Mer 2 Mar à 13:29

wow ouuu sa alire dtre cool lol aller continue !! sa attire dja mon attention !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
love_lintu_4ever
Rang: Administrateur
love_lintu_4ever

Nombre de messages : 1073
Age : 28
Localisation : In the shadows... all my life....
Date d'inscription : 17/11/2004

MessageSujet: Re: La Terre Continue De Tourner... [Complete]   Mer 2 Mar à 13:48

UNE WEBSÉRIE!!!!!!!!!!! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x37mm.skyrock.com
Belochka
Invité



MessageSujet: Re: La Terre Continue De Tourner... [Complete]   Mer 2 Mar à 13:51

Merci, Je vais aussi expliquer ma façon de procéder pour facilite rla compréhension de mes conventions d'écriture :

Lorsque mes personnages parlent, je met les paroles entre " "
Lorsque mes personnages lisent quelque chose, je le met entre ' '
Lorsque mes personnages écrivent, je le met entre # #
Lorsque mes personnages pensent , je le met entre entre * *
Lorsque mes personnages font une action ou que je fais une description, je ne met rien.



Exemple :


"Allo!"

Elle entra mais il n'y avait personne. Elle prit alors le bout de papier sur le frigo.

'Il y a une pizza au four' y était-il écrit.

*Encore de la pizza?* pensa-t-elle.

Elle écrivit une note à son tour.

#Je suis sortie au resto, on se voit ce soir, ciao#

Elle sortit du grand appartement pour se rendre au restaurant.




Voilà, alors je me lance ^^
Revenir en haut Aller en bas
top_cathy
modérateur hyper cool ^^ vous en trouverez pas un meilleur!! Na je blague ^^
top_cathy

Nombre de messages : 1058
Localisation : dans ma tombe
Date d'inscription : 06/02/2005

MessageSujet: Re: La Terre Continue De Tourner... [Complete]   Mer 2 Mar à 13:53

oki chu prette lol !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
love_lintu_4ever
Rang: Administrateur
love_lintu_4ever

Nombre de messages : 1073
Age : 28
Localisation : In the shadows... all my life....
Date d'inscription : 17/11/2004

MessageSujet: Re: La Terre Continue De Tourner... [Complete]   Mer 2 Mar à 13:53

tk je pense... la suite!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x37mm.skyrock.com
Belochka
Invité



MessageSujet: Re: La Terre Continue De Tourner... [Complete]   Mer 2 Mar à 15:42

La terre continue de tourner


Partie Première I :

"Tu es prète cocotte?"

Vicky et Amy se préparaient pour LE concert. Elles attendaient ce moment depuis plus de six mois. Dès la première annonce passée à la radio, Vicky avait prit son portable pour réserver deux tickets à son nom avec sa carte de crédit. Toutes les deux avaient impatiemment attendu que les six longs mois passent, en se préparant mentalement au grand jour. Le frère de Amy, Xander, les avait traité maintes fois de folles hystériques, mais elles ne pouvaient pas faire autrement. Elles les verraient enfin. Et non seulement ce serait le meilleur concert du monde, mais ensuite, les VIP pourraient assister à la fête qui suivrait. Vicky avait donc, en plus des deux billets, payé deux passes VIP à 150$ chaques.

Elles étaient donc en train de se préparer pour l'évènement du siècle, selon elles en tout cas. Vicky, bien installée devant son mirroir, était en train de mettre ses boucles d'oreilles et de se faire un beau maquillage pour l'occasion pendant qu'Amy était à la salle de bain en train de mettre le pantalon qu'elle avait choisi. Vu la température tout de même fraiche en ce mois de mai, elles avaient laissé tomber les jupes pour simplement enfiler des jeans, mais sans oublier de mettre leur chandail le plus cool.

"Non, grr, j'ai pas l'air d'une grosse conne habillée comme ça?"

Vicky éclata de rire, posa son crayon noir sur la commode et se leva. Elle alla rejoindre Amy dans la salle de bain. Elle éclata de plus bel en la voyant si découragée. Elle soupira et l'aida un peu. Elle baissa un peu son pantalon qu'elle portait trop haut, remonta le bas de son chandail pour qu'on voit son ventre, rentra les petites manches par en dedans et sourit à l'allure de sa copine. Elle applaudit un peu avant de sortir prendre sa poche de maquillage. Elle revint auprès de Amy et la fit asseoir sur le bol de toilette. Elle posa un genou entre les jambes de celle-ci et prit son far à joue. Elle ne fit que foncir un peu son teint, et fit de même pour les yeux, ce qui faisait ressortir la couleur de ses joues, et ses pomettes. Elle lui mit un peu de crayon noir, du mascara, et comme touche de finition, du gloss transparent sur ses lèvres. Elle la fit se lever et la planta devant le mirroir. Elle prit quelques épingles entre ses lèvres et força Amy à garder la tête droite. Elle la coiffa très joliment et décida qu'elle, elle se laissait les cheveux lousses. Elle était debout, derrière Amy, et toutes les deux se regardaient dans le mirroir, contente de leur reflet. Elles étaient toutes énervées et ça paraissait. Vicky donna un petite tape sur le derrière de Amy et courut dans sa chambre pour ne pas en recevoir une à son tour. Lorsque l'horloge sonna midi, les deux filles se regardèrent, toute leur excitation dans le regard, puis prirent une grande respiration. En deux temps trois mouvements, elles prirent leur sac à main, mirent leurs souliers et partirent enfin.

Elles prirent un taxi qui les emmena devant la porte du club. Ce n'était pas très voyant, ni flash, c'était plutôt discret comme club, mais ceux là étaient les meilleurs. Vicky paya le chauffeur et alla rejoindre Amy qui était déjà dans la file. Vicky regarda la très, très longue file, découragée. Elle aurait voulu avoir une place proche de la scène, mais fallait croire qu'il y avait des gens plus fou qu'elles qui étaient arrivés très tôt. Malgré son châle épais, Vicky grelottait. Et elle en aurait pour plus de sept heures à grelotter. Plus le temps passait, plus la file derrière eux s'accumulait et plus elles s'impatientaient. Elles parlaient et écoutaient parler les fans qui allaient eux aussi assister à la fête ensuite.

À six heures, Amy traversa la rue pour se rendre au restaurant juste en face et prit un en cas rapide ainsi que des boissons gazeuses. Elle revint dans la file mais elles mangèrent peu, trop excitées à l'idée que dans environ une heure, elles entreraient. La file faisait maintenant des dizaines de mètres. Elle s'étendait tout autour du club aisi qu'à trois coins de rue plus loin, ce qui n'aidait pas à la circulation.

Lorsque la file se mit à avancer, les deux amies se prirent la main et la serrèrent très fort. Contrairement à ce qu'elles pensaient, elles entrèrent dans le temps de le dire. Vicky et Amy préférèrent ne pas passer au vestiaire pour ne pas perdre du temps. Ce qui leur apporta gros, puisqu'elles arrivèrent à moins d'un mètre de la scène ; Il y avait deux personnes devant elles. À leur grand malheur, elles durent attendre plus d'une heure avant que la lumière se tamise. Tout le monde criait, sautait et poussaient. Les cris s'intensifièrent lorsque trois hommes et une femme rentrèrent sur scène. C'était la première partie de leur spectacle. Ils se présentèrent en tant que "Dirty Birds" et commencèrent à chanter dans un style qui sembla déplaire à tout le monde. Les cris se transformèrent en "boooooouuuuuuuuuuuuuuuuuuu, get out! waaaaaaaak, shiiiiiit". La fille avait l'air de se masturber lorsqu'elle dansait et chantait tant c'était laid. C'était tellement un désastre qu'ils durent sortir de la scène car des gens commençaient à lancer des objets. Puis les cris reprirent de leur entousiasme et de leur force. Le monde criait dès qu'un technicien se pointait pour arranger quelque chose sur la scène. Puis une douce musique se fit entendre. Le silence total dans la salle... La mélodie de Funeral Song se faisait entendre lorsque le groupe The Rasmus entra en scène. Les oreilles de Vicky lui bourdonnaient tant les cris autour étaient puissants. Ils s'installèrent à leur place respective et entamèrent un de leur tube populaire : First Day Of My Life.

Vicky et Amy s'y mettaient à coeur joie pour crier et sauter. Elles poussaient aussi ; lorsque quelqu'un venait pour passer devant elles, ou lorsque quelqu'un les poussait, elles ne se gênaient pas pour pousser encore plus fort. Elles étaient incapable de défaire leur regard de la scène ou ILS étaient. Devant eux. Enfin.

À leur sortir du club, deux heures et demi après leur entrée, les deux filles, rouges de plaisir et tout autant excitées arrêtèrent prendre une liqueur au restaurant pour calmer leurs esprits. Puis elles prirent à nouveau un taxi pour se rendre dans l'immense bâtisse qui appartenait aux gars. Cinq étages pour eux! Une immense salle de répétition, des appartements, un studio et, bien évidemment, une salle de jeu remplie de flipper, d'arcades, de billard, et baby foot et air hockey! Là encore, il y avait foule. Les filles durent attendre une demi heure avant de pouvoir mettre les pieds dans la pièce où se déroulait la fête. Évidemment, ils n'acceptaient que les 18 ans et plus à cause de l'alcool qui était servi à volonté, puisque, heureusement, il était compris dans le prix du billet. La musique était forte à en éclater les thympans et il y avait déjà des gens saouls. Les filles éclatèrent de rire lorsqu'elles virent un gars carrément tomber en pleine face en essayant de marcher sur une ligne droite.

"Ça c'est une vraie fête" rigola Vicky.

Elle entraïna Amy un peu plus loin lorsqu'elles tombèrent face à face avec les quatres gars. Ils étaient là, devant elles, en train de rigoler. Vicky, qui était très loin d'être timide, prit la main de Amy et la tira vers eux.

"Eh, c'était vraiment super votre concert ce soir... mais la prochaine fois, assurez vous vous-même de qui va faire la première partie... parce que la foule a faillit sacrer son camp avant votre arrivée tellement c'était décourageant..."

Elle haussa les épaules devant le regars ahuri d'Amy. Un des gars, Lauri, se leva et offrit une bière que les deux filles acceptèrent volontier.

"Comme ça, la première partie c'était pas fort?"

Vicky leva les yeux au ciel.

"Pas fort tu dis? Vous auriez du voir ça... ils se sont fait lancer des objets... c'est pas mêlant, la fille avait l'air de baiser sur scène..."

Vicky commença à imiter la chanteuse, ce qui fit éclater tout le monde de rire. Elle se félicita intérieurement car elle s'était donné encore dix minutes de plus pour se les mettre dans la poche. Mais ça ne lui avait prit que cinq petites minutes. Elle finit par leur tendre la main.

"Je suis Vicky, et elle, c'est Amy..."
Revenir en haut Aller en bas
love_lintu_4ever
Rang: Administrateur
love_lintu_4ever

Nombre de messages : 1073
Age : 28
Localisation : In the shadows... all my life....
Date d'inscription : 17/11/2004

MessageSujet: Re: La Terre Continue De Tourner... [Complete]   Mer 2 Mar à 15:49

AH C FULL BON!! la suite!!!!!!!!!!!!!!!!! sil te plait!!!!! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x37mm.skyrock.com
Amy
Invité



MessageSujet: Re: La Terre Continue De Tourner... [Complete]   Mer 2 Mar à 15:56

isa.. je vais te l'écrire la... mais jvais te le répété sur msn apres :

" C ÉCOEURANT!! MIEUX QUE TOUTE DE KEUSSE KE JPENSAIS!!! C VRÉMENT BON!!!!!!!!!!!!!!! JVEU TU METTES LA SUITE MOUA AUSSI!!!! PI VIIIITEEEEUUUUHHH "
Revenir en haut Aller en bas
top_cathy
modérateur hyper cool ^^ vous en trouverez pas un meilleur!! Na je blague ^^
top_cathy

Nombre de messages : 1058
Localisation : dans ma tombe
Date d'inscription : 06/02/2005

MessageSujet: Re: La Terre Continue De Tourner... [Complete]   Mer 2 Mar à 16:21

LA SUITEUUUUUUUUUUUUU ALLER PLEAZZZ !!! C TROP BON
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belochka
Invité



MessageSujet: Re: La Terre Continue De Tourner... [Complete]   Mer 2 Mar à 19:11

Partie 2 II :


Midi et quart. Vicky soupira et referma les yeux. Elle était épuisée. Encore la nuit dernière, elle était sortie dans un petit club avec Amy pour prendre une verre, et elle avait dansé toute la nuit. Elle avait même rencontré un mec qui lui avait beaucoup plu dans sa façon d'être. Mais elle l'avait trouvé trop timide lorsqu'elle lui avait demandé s'il avait envie de venir chez elle. Elle était donc repartie simplement avec Amy. Cela faisait une semaine qu'elle dormait peu. Au début de la semaine, elle avait assisté au concert du groupe The Rasmus, et tous les jours ensuite, elle avait été danser dans des clubs, en soirée.

Après une vingtaine de minutes, elle finit par se lever et enfila son court peignoir en soie rouge. Elle descendit à la cuisine et mit deux tranche de pain dans le grille-pain. Elle fit chauffer du café et alla s'installer dans le salon pour manger. À deux heures et demi, elle devait aller rejoindre Amy à l'entrée du centre d'achat. Après avoir prit son dejeuner, elle monta se préparer. Elle enfila un jean troué, une camisole très simple et mit aussi son châle favori. Elle marcha pour se rendre au centre d'achat qui n'était qu'à vingt minutes de là.

"T'en a mit du temps chérie! Ça fait une demi heure que je t'attend! On s'était dit deux heures!"

Vicky fronça le sourcil, croyant que Amy plaisantait, mais vit que c'était son erreur à elle. Elle se confondit en excuses. Amy la prit par le bras et la força à entrer. Comme presque tous les samedis, c'était leur après-midi shopping. Dès la première boutique, Vicky avait sorti sa carte et rempli deux sacs. Amy, elle, sage comme elle était, s'était contenté de regarder les vêtements. Vicky ne la comprenait pas. Elle avait l'argent, mais elle ne dépensait jamais. Vicky, elle, même quand elle n'avait pas l'argent, elle trouvait le moyen d'Acheter! Elles entrèrent dans une autre boutique où on vendait autant des choses pour femmes que pour hommes. Là encore, Vicky décida d'acheter une paire de souliers. Sa troisième depuis le début du mois. Mais les souliers, c'était son dada.

"Amy, viens donc voir ici"

Lorsque, pressée, Amy arriva près de Vicky, elles éclatèrent de rire. Elles se regardèrent, regardèrent encore vers la direction du rayon homme, puis éclatèrent encore. Mais le petit rire de Amy fut si aigu qu'il attira le regard de tout le monde. Lorsque Lauri les remarqua à son tour, Vicky était presque assise par terre tant elle riait. Lauri, qui était en train d'essayer un pantalon, se matait le derrière depuis un bon cinq minutes. Lorsqu'il les vit, il rentra dans la cabine et enleva le pantalon pour ressortir deux minutes après. Les deux filles riaient encore.

"On se connait je crois?" demanda-t-il.

"Je ne sais plus" éclata Vicky.

Amy était appuyée sur le mur pour se donner une contenance tant elle riait. Vicky en avait mal au ventre. Lorsqu'en meme temps, Amy et Vicky cessèrent de rire, elle pouffèrent encore. Puis après un long moment, elles se calmèrent.

"Oui, on s'est parlé à la fête que vous donniez après le concert" répondit Amy.

Vicky pencha les yeux vers le pantalon qu'il tenait, puis regarda son derrière avec un air moqueur.

"Il était parfait ce pantalon... il te faisait un cul d'enfer!"

Les deux filles rigolèrent encore un peu puis se calmèrent totalement. Lauri expliqua qu'il cherchait des vêtemens confortables pour la scène, et qui le feraient quand même bien paraître. Vicky répliqua tout simplement qu'il était tombé sur les bonnes personnes en le tirant par le bras. Elle prit tout les pantalons et les chemise qu'elle aimait bien et les fourra dans les bras de Lauri. Amy l'aida et les deux filles l'envoyèrent tout essayer. Cela prit près de deux heures avant que Lauri, armé de sa carte, achète tout, ou presque, ce que les filles lui avaient donné. C,est fièrement que tous les trois sortirent de la boutique. Poliment, Lauri les invita à prendre une liqueur pour les remercier. Étrangement, Amy fut la première à accepter, ce qui fit rire Vicky. Mais elle la comprenait. Lauri avait beau être petit, il n'en perdait pas moins tout son charme. Mais Vicky, elle, elle préférait les hommes grands et moins gentils que lui. Lui, il l'était trop. Trop doux à son gout. Par contre, Aki, lui, semblait être une bête de sex et non un garçon trop rose.

Ils s'arrêtèrent dans un petit restaurant pour prendre une liqueur. Contrairement à ce que els filles auraient pensé, Lauri n'était pas intercepté par tout le monde. Peut-être que les gens respectaient sa vie privée, ou tout simplement qu'avec cette tuque et ces lunettes, les gens ne portaient pas attention pour savoir si c'était vraiment lui. Ils purent donc boire en paix et discuter tant qu'ils le voulaient.

"Demain soir, les gars et moi on sors... le Notchnoy Cloubii... c'est un pub branché... alors si vous voulez vous y pointer, ça serait bien..."

Vicky faillit poser un commentaire comme quoi Lauri était trop chou car il avait dit cela sans lâcher Amy des yeux, mais elle s'abstint, par respect pour sa copine. Voilà qu'Amy venait de tomber dans l'oeil de Lauri... Elle sourit pensivement en prenant une bonne gorgée de son sprite.

Le lendemain soir, bras dessus bras dessous, les filles rentrèrent dans le club. Amy apperçut immédiatement Lauri et celui-ci l'avait vu dès qu'elle avait poussé la porte. Elle savait déjà que la soirée d'amy serait totalement consacrée à Lauri. La sienne, elle ne savait pas trop. Elle avait envie de s'éclater, de rire, de danser, de boire et peut-être même de finir la soirée avec quelqu'un dans son lit. Vicky ne s'attachait à personne, sauf à Amy. Elle avait connu trop de déceptions dans sa vie pour penser qu'un homme pouvait être autre chose que du sexe et des problèmes. Elles allèrent rejoindre le groupe qui était autour d'une table avec d'autres monde. Elle se sentait étrange au milieu de ces gens. Elle ne se sentait pas à sa place, mais Amy oui semblait-il. Lorsque quelqu'un proposa de danser, elle fut la première à dire que ça lui plairait, sans même avoir remarqué qui avait parlé de danser. Lorsqu'Aki se leva et lui tendit la main, elle se leva et le traina d'un pied ferme sur la piste de danse. Elle était dos à lui, très près de lui, et dansait sur le rhythme endiablé d'une chanson très entraînante malgré la lenteur de la mélodie. Puis lorsqu'elle se fit plus provocatrice et qu'il recula sous ses avances, elle le regarda d'un air assez bête avant de soupirer et de se diriger vers le bar. Elle s'appuya sur le comptoir et commanda un "sex on the beach" lorsqu'un homme mit un billet sur le comptoir.

"Je t'invite tiens!"

Vicky se retourna. L'homme, un peu grisonnant mais à l'allure jeune lui offrait sa boisson. Elle accepta et lui sourit. Malgré son âge sûrement avancé, il semblait jeune d'esprit. Vicky prit une gorgée de sa boisson alcoolisée et le suivit sur la piste de danse. Il dansait à son goût! Il ne se gênait pas pour mettre ses mains sur le corps de Vicky et ça lui plaisait. Il promenait ses mains sur ses cuisses, ses hanches, son ventre, son cou, et elle frissonnait. Après plus d'une heure de danse, ils retournèrent parler près du bar.
Revenir en haut Aller en bas
love_lintu_4ever
Rang: Administrateur
love_lintu_4ever

Nombre de messages : 1073
Age : 28
Localisation : In the shadows... all my life....
Date d'inscription : 17/11/2004

MessageSujet: Re: La Terre Continue De Tourner... [Complete]   Mer 2 Mar à 19:26

ah c'est FULL bon!!!!!!!!!!!!!!!! la suite stp!!! jvt la suite!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x37mm.skyrock.com
top_cathy
modérateur hyper cool ^^ vous en trouverez pas un meilleur!! Na je blague ^^
top_cathy

Nombre de messages : 1058
Localisation : dans ma tombe
Date d'inscription : 06/02/2005

MessageSujet: Re: La Terre Continue De Tourner... [Complete]   Jeu 3 Mar à 9:11

c trop trop trop bon lol la suite !! meme si chu un peu fucker lol
viccky c elle ki aime les gars degnéser
amy ses la douce ki aime les doux comme lauri ?
lol oui oui je c con mais g besoin de me retrouver lol !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belochka
Invité



MessageSujet: Re: La Terre Continue De Tourner... [Complete]   Jeu 3 Mar à 9:37

Ouais, Vicky c'est la déniaisée qui est accroc aux sexe mdr, qui couche avec du monde qu'à vient de rencontrer, et Amy c'est la jeune vierge innocente toute gentille... comme la vraie Amy Very Happy Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Belochka
Invité



MessageSujet: Re: La Terre Continue De Tourner... [Complete]   Jeu 3 Mar à 13:48

(Le punch va arriver bientôt... ca restera po plate dememe tout le long lolll Laughing )


Partie 3 III :

Martin se laissa choir sur le côté. Il était plus qu'essoufflé. Il se leva, alla à la salle de bain pour se débarrasser du condom et revint s'étendre à côté de Vicky. Elle avait une main sur son cœur et l'autre sur son front moite où perlait la sueur. Elle essayait de reprendre son souffle mais c’était difficile. Elle tourna la tête vers lui et éclata de rire. Elle se tourna sur le côté et promena son index sur le torse de Martin. Cela faisait un mois et demi qu’à toutes les deux fins de semaines, ils se retrouvaient dans cette luxueuse chambre d’hôtel. Et à toutes les fois, Vicky n’en croyait pas ses sens. Jamais elle n’avait connu mieux, sexuellement parlant. Elle remonta à couverture sur sa poitrine et sourit à son amant.

"Vicky... vraiment... je n'ai jamais connu meilleure que toi! De toutes les femmes que j'ai baisé dans ma vie... et même ma femme... jamais ça n'a été ainsi... mais avec elle c'est... elle est tellement sainte... on l'a fait que pour avoir nos gosses... et faut dire que je m'en serais passé... trois morveux et une espèce de grosse baleine tous les jours... c'est pour ça que j'ai trouvé ce jobb... je passe mes soirs au bureau, et une fin de semaine sur deux à Helsinki... donc loin de chez moi, et maintenant, ici avec toi..."

Elle frissonnait sous ses caresses. Ils n'avaient jamais vraiment encore parlé de la famille de Martin, ni de celle de Vicky dailleurs. Ils profitaient de leurs weekends pour se montrer leur talents d'amants plutôt que de parler d'eux. Mais il semblait qu'aujourd'hui, ce serait différent, Martin avait l'air de vouloir discuter au lieu de baiser trois fois de suite.

"Où as-tu appris tout ça... tu es si jeune..."

"Pfft! J'ai seulement... euh... 23 ans de moins que toi? En tout cas, j'ai 19 ans... je ne suis pas si jeune... et je pourrais dire de toi que tu es très vieux! Même si tu n'as que 42 ans... mais... disons que j'ai appris ça... tôt... la première fois que j'ai couché, j'avais 13 ans..."

"TREIZE ANS??? MON FILS A TREIZE ANS!!!" s'exclama Martin.

Vicky éclata de rire et fit taire Martin.

"Oui, treize ans... et ce n'était pas avec n'importe qui... c'était avec mon prof de morale... la morale, c'était pas son fort... Puisqu'il a baisé avec une étudiante... ça faisait depuis le début de l'année que je le provoquait avec mes commentaires, mes réactions... et ça le troublait... alors un après-midi où j'étais en colle au lieu d'aller à une sortie éducative, je suis allée le rejoindre dans son bureau... il semblait nerveux et coincé... et ça m'a excité... je me suis assise sur son bureau... et je lui ai offert une belle vue de mon buste... Il a adoré... Il s'est jeté sur moi, m'a arraché ma jupe et il m'a fait l'amour sur son bureau... trois jours après, il a démissionné... Ça lui portait sur la conscience d'avoir baisé avec une jeune étudiante vierge..."

Elle voyait bien que ses histoires excitaient énormément Martin. Alors elle décida de continuer le récit de sa vie sexuelle d'adolescente.

"Il avait vingt-sept ans... mais jamais je n'ai couché avec un homme plus vieux que cet âge avant toi... et j'avoue que ça me plait... j'en avais marre des jeunots sans expérience... il me fallait un homme mûr qui sait comment me faire grimper dans les ridaux..."

Elle éclata de rire en le voyant se ruer sur elle. Leurs ébats reprirent de plus bel, pour la deuxième fois depuis que Vicky était arrivée dans la chambre d'hôtel.


Vicky ne prit meme pas la peine de frapper avant d'entrer. Elle ouvrit la porte, laissa les clés de sa voiture sur la petite table, enleva ses talons et alla voir au salon. Personne. Elle se dirigea vers la salle à manger et s'arrêta dans la porte.

"Je vous dérange?"

Amy et Lauri étaient assis en train de discuter et de rire. Vicky s'abstint de tout commentaires et entra dans la salle à manger quand Amy l'y invita. Elle s'assit avec eux et leur sourit moqueusement. Elle voyait dans les yeux de sa copine toute l'admiration qu'elle lui portait, à Lauri. Et ça frisait les limites de l'amour réel.

"Je ne voulais pas vous... interrompre... je venais seulement t'annoncer une nouvelle Amy! Je pars pour Paris dans deux mois... Martin m'a invité à un de ses voyage d'affaire à Paris... Il aime bien Paris je crois... il a appelé ça la ville du sexe..."

Elle éclata de rire. Elle était déjà impatiente d'y être. Martin lui avait parlé de tous les aspects flambants de Paris. Ils avaient convenu ensemble qu'ils rencontreraient un photographe et qu'ils prendraient des photos d'eux, peu vêtus, et surtout qu'ils feraient du body painting. Vicky avait toujours rêvé de se faire peinturer le corps. Elle quitta Amy quelques minutes après son arrivée, prétextant avoir quelques courses à faire. Elle se dirigea nonchalament vers chez elle où elle alla grandement profiter des quelques heures quelle avait pour dormir un peu.

La sonnerie du téléphone la réveilla en sursaut. Elle prit le combiné et répondit de sa petite voix toute fatiguée. À l'autre bout du fil, Martin voulait savoir s'il pouvait venir la rejoindre. Évidemment, elle accepta et il arriva une demi-heure après.

"Tu n'était pas supposé partir il y a... deux heures?" demanda-t-elle.

"Oui, mais je trouvait ça trop court six heures ici... alors j'ai téléphoné chez ma femme et au bureau pour leur dire que mon vol avait été retardé et qu'il est remis à demain..."

"Parfait" murmura-t-elle.

Ils mangèrent ensemble des restes de poulets que Vicky avait fait chauffer, avec une bonne bouteille de vin que Martin avait apporté. Dès la fin du repas, la bouteille était terminée, et les deux amants étaient déjà très réchauffé. Vicky se leva la première et alla s'asseoir sur les genoux de Martin. Elle passa ses bras autour de son cou et l'embrassa sauvagement sur les lèvres. Elle retira sa camisole, puis détacha le pantalon de Martin.

"Je vais repasser!!!"

Vicky éclata de rire en voyant une Amy presque traumatisée dans l'embrasure de la porte. Elle remit sa camisole et se leva. Elle prit Amy par la main et l'invita à s'asseoir. Elle lui offrit quelque chose à boire qu'elle refusa.

"Am, je te présente Martin... Martin, c'est Amy, mon amie, ma soeur, ma famille quoi... je la connais depuis que j'ai huit ans... on correspondait, elle d'ici, et moi d'angleterre, depuis plus de dix ans avant que je vienne m'installer ici..."

Mal à l'aise, Amy écoutait ce que racontait Vicky, mais s'excusa aussitôt, disant qu'elle préférait les laisser seuls, puisque Martin ne restait pas longtemps. Dès qu'Amy eut franchit le seuil de la porte, Vicky se rua sur Martin en détachant sa chemise. Elle le tira vers elle, le forçant à se lever, et l'entraîna jusque dans le jardin déjà très sombre. La seule lumière était celle de la piscine où Vicky plongea après avoir enlevé tout ses vêtements. Cela ne prit pas une minute que Martin la rejoingiait pour quelques heures de plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
love_lintu_4ever
Rang: Administrateur
love_lintu_4ever

Nombre de messages : 1073
Age : 28
Localisation : In the shadows... all my life....
Date d'inscription : 17/11/2004

MessageSujet: Re: La Terre Continue De Tourner... [Complete]   Jeu 3 Mar à 14:02

la suite!!!!!!!!!!!! stp c full bon Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x37mm.skyrock.com
Belochka
Invité



MessageSujet: Re: La Terre Continue De Tourner... [Complete]   Jeu 3 Mar à 16:12

( D'ac, c'est encourageant Very Happy )


Partie 4 :


"Plus à gauche!!! Ok, ici, ça te plait comme ça?"

"C'est parfait!"

Lauri et Eero déposèrent la table de air hockey dans le sous-sol de Amy, qui elle, donnait les directives. Vicky riait en regardant les deux gars faire. Tout pour plaire à Amy, pensait-elle. Lorsque la table de jeu fut installée, Amy se leva d'un bond et la brancha.

"Vic! Allez!"

Vicky se leva et commença à disputer une partie intéressante avec Amy. Lauri se proposa contre le gagnant, mais la partie dura très longtemps. Lorsque Vicky fit enfin exprès de perdre, elle alla s'asseoir avec Eero pour laisser Lauri s'amuser avec Amy. Pendant que "les deux tourtereaux" comme les appelait Vicky, jouaient, cette dernière et Eero discutaient dans le dos de leurs amis.

"Il la dévore des yeux... il l'adore... et je le connais depuis assez longtemps pour dire qu'il est fou d'elle même..." répliqua Eero.

"Je te crois... Elle le voit dans sa soupe... Elle ne cesse de parler de lui sans arrêt... Lauri si, Lauri ça, bla bla bla tout le temps! Avant, je comprenait... elle est vraiment votre plus grande fan... c'était The Ramsus tout le temps... mais là... on ne peut même plus l'appeler une fan... ni une groupie... c'est pire encore... je crois vraiment qu'elle est amoureuse..."

Vicky trouvait cela très cocasse que sa meilleure amie, la plus grande fan de ce groupe qu'elle connaisse, vive quelque chose de très spécial avec son idole.

"J'espère que tu vas bien les surveilles cette semaine... moi je pars pour Paris après-demain, alors je veux pas qu'il fasse de conneries!!!" plaisanta-t-elle.

Cela faisait plusieurs fois que tous les quatres se rencontraient pour faire quelque chose. Amy ne se séparant jamais, ou presque, de Vicky, et Lauri de Eero, ils sortaient les quatre ensemble et Vicky et Eero s'amusaient à dire qu'ils les chaperonnaient.

"P-L-A-N-T-É!!! Carrément Planté Lauri! Battu à plate couture, et par une fille en plus!!! Je pensais que tu étais le meilleur!!!" cria Amy.

Vicky regarda Lauri qui prenait très drôlement cette défaite. Habituellement, un gars qui aurait perdu contre Amy se serait renfermé avec son orgueil, tandis que lui, riait et l'encourageait.

"Personne ne bat Amy!" réenchérit Vicky.

Ils finirent par sortir du sous-sol où il faisait très chaud, et allèrent boire un thé glacé dans le jardin. Vicky était assise au bord de la piscine de Amy et se trempait les pieds dans l'eau fraîche. Le soleil était très fort cet après-midi là. Puis, à bout de fatigue de chaleur, les quatres se jetèrent à l'eau, s'arrosant, se jetant l'un sur l'autre, se lançant dans les airs.


"Tu vas me manquer ma puce... je vais penser à toi et je vais te ramener des souvenirs!!!"

"Tu vas me manquer aussi Vicky... Martin, prends bien soins d'elle..."

Lorsque Martin répondit "Compte la dessus!" Amy avait grimacé mais avait ensuite sourit à Vicky. Elle les salua et partit immédiatement. Lauri l'attendait dans sa voiture. Vicky s'embarqua pour Paris tandis qu'Amy rentrait doucement avec Lauri. Vicky et Martin étaient habitués aux avions, mais le jeune homme sur le troisième banc à côté d'eux ne semblait pas si sûr. À chaque fois que l'avion bougeait, il agrippait le bord du banc comme s'il allait tomber. Il faisait beaucoup rire Vicky qui se retournait chaque fois pour rire. Elle ne comprit pas lorsque Martin lui fit signe de venir le rejoindre, mais lorsqu'elle le vit entrer dans un cabinet de toilette, elle comprit. Elle prit tout son temps et se leva, se dirigeant tranquillement vers la porte qu'elle ouvrit et entra.

"Je n'ai encore jamais fait ça dans un avion..."

Elle n'eut même pas le temps de terminer sa phrase que Martin l'avait assise sur le minuscule évier et farfouillait sous sa jupe. Il fit taire plusieurs fois Vicky que ça faisait rire et qui menaçait à tout moment de les faire prendre. Lorsqu'ils reprirent leurs places, le jeune homme avait fermé le hublo et marmonnait quelque chose d'incompréhensible qui ressemblait à des prières.

Ils sortirent de l'avion, épuisés du voyage et totalement écoeuré du jeune homme qui n'avait pas arrêté une seconde. Tellement que Vicky lui avait proposé des valium, ce qu'il n'avait vraiment pas trouvé drôle. Ils récupérèrent leur bagage en riant encore du voyage puis rentrèrent à l'hôtel. C'était joli et très luxueux et tout le monde y parlait français. Vicky et Martin ne comprennaient que quelques mots mais se forçaient pour comprendre ce que disait l'homme à l'accueil de l'hôtel. L'homme ne semblait pas vouloir se forcer à parler l'anglais et Vicky et Martin devaient faire des pieds et des mains pour comprendre. Lorsqu'ils rentrèrent enfin dans leur chambre, ils éclatèrent de rire encore une fois.

"On va se commander à bouffer... je meurs de faim..."

Vicky aquiesca et se dirigea dans la salle de bain. Tout était magnifique. Elle en ressortit et alla voir le minuscule salon de la suite. Il y avait une télévision grand-écran plat encastré dans le mur ainsi qu'une selections de films à volonté. Lorsque le charriot de nourriture arriva, les deux amants mangèrent avec appétit sur la terrasse.

"Vicky... tu sais... ça fait près de quatre mois que tu es ma maîtresse..."

"Hum hum"

"Et tu n'es pas comme les autres femmes avec qui j'ai couché... toi, tu me plait encore plus... tu ne me laisse pas indifférent après... tu comprend... alors en réfléchissant... peut-être que j'en arrive à la conclusion que... je t'aime bien..."

"Je t'aime bien aussi Martin... mais tu es un homme marié et je ne veux m'attirer aucun problème... okay, on baise, c'est parfait... mais les déclarations à l'eau de rose, surtout venant d'un homme engagé, ça ne m'atteint pas... tu vois, j'ai beaucoup trop souffert à cause des hommes dans ma vie... de leurs mensonges... alors je m'en fais des amis, des amants, mais jamais des amoureux..."

Martin sembla réfléchir un moment, puis lui répondit que c'était bien comme ça. Vicky ne dit rien, restant tout de même pensive. Elle sursauta lorsqu'il ouvrit la deuxième bouteille de vin.

"Essaie-tu de me souler?"

"Qu'est-ce que tu en pense" répondit Martin.


Le lendemain, à 10 heures du matin, Titouan, un photograghe français, arriva, chargé de son appareil. Il semblait avoir de drôles de manières éfféminées ce qui plut bien à Vicky. Ce n'était pas n'importe qui qui la regarderait poser. Lorsque Martin sortit la peinture à l'eau, Vicky éclata de rire.

"On fait des photos avant, la peinture, et des photos après, d'ac?"

Vicky accepta. C'était un de ses fantasmes de poser presque nue, et de se peinturer le corps. Titouan, un photographe très sérieux et très professionnel, les installa confortablement. Vicky n'avait gardé qu'une petite culotte garçonne, et Martin lui, que son jean détaché. Ils firent des poses des plus osées, puis plus classiques. Enfin, Martin trempa ses doigts dans la gouache et fit plein de dessins sur le corps de Vicky. Lorsqu'il eut terminé, ils attendirent que ça sèche, et Vicky fit de même. Ils passèrent presque tout l'après-midi à prendre des photos.

"D'accord, vous les envoyez à l'hôtel Hotelli Helsinki... Pas ailleurs..."

Il raccompagna le photographe à la porte et revint vers Vicky.

"Dans une semaine, je vais les recevoir à l'hôtel... sinon quelqu'un pourrait tomber dessus... et tu pourras prendre celles que tu veux..."

Dès qu'ils sortirent de la douche qu'ils avaient prit ensemble, ils se revêtirent et partirent visiter toute la journée. Ils mangèrent dans un bon restaurant et ne rentrèrent que très tard. Ils étaient tous les deux étendus sous les couvertures, bien blottis.

"Vicky, tu sais ce que je t'ai dit hier..."

"Martin..."

"Non, écoute moi... j'étais sérieux... et j'y ai beaucoup réfléchit... et oui, je t'aime bien... et oui, tu es plus que mon amante... tu es celle que j'aurais du marier... laisse moi finir Vicky... j'ay ai réfléchit, et j'en suis venu à me dire que j'avais des choix à faire... alors dès le mois prochain, je me prend un appartement à Helsinki, je laisse ma femme et ses gosses à Tampere, je suis vraiment sérieux... je les laisse la-bas, et je viens m'installer près de toi..."

Vicky se rembrunit. Elle ne trouvait pas cela très drôle. Tant d'hommes lui avaient fait des promesses et ne les avaient jamais tenues.

"Tu sais que ce que tu dis est grave Martin... ne joues pas ainsi avec moi... je suis peut-être ta maitresse, je n'ai peut-être que 19 ans, mais j'ai un coeur... et j'ai des sentiments..."

"Je le sais ça, my electric, mais... moi aussi tu vois, j'ai des sentiments, et il s'adonne qu'ils sont pour toi... et que le mois prochain, je me prend un appartement à Helsinki, que tu le veuilles ou non!"

Vicky éclata de rire et l'embrassa doucement. Elle le regarda dans les yeux, et ne vit aucun mensonge. Il semblait vraiment sérieux. Elle se blottit contre lui et ferma les yeux pour s'endormir paisiblement.


"Coucou, c'est moi!!!"

"Dans le salon!!!"

Vicky arriva dans le salon, toute sourire, et vint s'asseoir avec les trois inséparables. Quatre avec elle. Cela faisait trois semaines qu'elle était revenue de son voyage et elle avait les photos avec elle. Elle voulait les montrer à Amy, car c'était tout de même beau même si c'était très osé. Elle laissa l'enveloppe dans son sac à main et prit place à la discussion. Ils parlaient de la chaleur insupportable de ce mois d'août, puis de musique, puis de Amy, comme si c'était tout naturel de parler d'elle ainsi à chaque fois qu'elle et Lauri se voyaient. Vicky les quitta tôt et Eero offrit gentiment de la reconduire. Elle accepta vivement et le remercia chaleureusement lorsqu'elle débarqua de la voiture pour entrer dans l'hôtel. Martin l'attendait avec quelques boîtes. Il avait commencé à emmener ses choses dans sa suite d'hôtel pour faciliter le transfer dans son nouvel appartement dans lequel il pourrait entrer dans quelques jours. Vicky avait cru en ce qu'il disait lorsqu'il l'avait téléphoné, tard le soir, en chuchotant, pour lui dire qu'il avait trouvé un appartement, seulement deux semaines après, au lieu d'un mois. Elle l'embrassa doucement et fouilla curieusement dans ses boîtes.

Dix jours plus tard, Vicky aidait Martin a transporter les boîtes dans le nouvel appartement qu'ils avaient passé cinq jours à peinturer. Ils avaient aussi magasiné des meubles et electroménagers qu'ils avaient tous les deux installé à goût.

"C'est bien ici... c'est très beau..."

Ils passèrent la soirée à fêter le nouvel appartement. Ils baptisèrent joyeusement la cuisine, la chambre à coucher, un peu le salon et terminèrent la nuit dans la douche. Martin sortit de la cabine de douche le premier, suivit de Vicky. Ils ne prirent pas la peine de se vêtir et s'emmitoufflèrent dans une couverture pour aller écouter un film dans le salon.



Quelques unes des photos :





Revenir en haut Aller en bas
Belochka
Invité



MessageSujet: Re: La Terre Continue De Tourner... [Complete]   Jeu 3 Mar à 20:28

Partie 5 :


Vicky se réveilla, prise par une nausée, et se dirigea vers la salle de bain. Elle s'appuya contre le bol et attendit plusieurs minutes avant de se relever, boire une gorgée d'eau et retourner se coucher. Il n'était que neuf heures. Elle fut incapable de se rendormir car les pensées et les scénarios se bousculaient dans sa tête épuisée. Elle finit par se lever, restant emmitoufflée dans sa couverture, et descendit boire un café. Ensuite, elle décida qu'il était temps de faire quelque chose. Elle se leva, monta s'habiller et s'installa devant son mirroir pour se coiffer. Elle grimaça à son reflet. Son visage était imprégné des traces de son manque de sommeil et de son inquiétude. Elle fit une demi queue de cheval dans son épaisse chevelure et grimaça un minuscule sourire avant de se lever. Elle prit son sac à main, mit ses chaussures et sortit. Elle marcha près d'une heure avant de se décider à entrer dans une pharmacie. Elle resta longuement pensive devant l'étagère où se trouvaient d'innombrables petites boîtes. Une par une, elle lit l'endos et les redéposa à leur place. Elle soupira et prit la boîte avec le mode d'emploi le plus facile. Elle prit des tylenols extra fort, acheta du dentifrice, des mouchoirs et alla payer le tout. Elle ne releva pas le regard de la jeune caissière qui semblat la juger et partit aussitôt sans même la remercier. En rentrant chez elle, elle téléphona Amy.

"Amy... je sais je dois te déranger en ce moment... je sais que tu es avec Lauri... mais... j'ai vraiment besoin de toi... je t'en prie... viens me rejoindre ici..."

"Que ce passe-t-il cocotte?"

"Je t'en prie... viens... toute seule Amy! Toute seule... je t'en supplie..."

Amy raccrocha en disant qu'elle arrivait et partit aussitôt. Lorsqu'elle arriva, une Vicky nerveuse vint lui répondre. Elle n'eut pas le temps de poser de questions que Vicky l'entraînait à l'étage.

"Amy... rend moi un service... tu entre dans la salle de bain, tu lis la petite boîte et tu me dis ce qui m'arrive..."

Amy ne posa aucune question. Elle savait que lorsque Vicky la suppliait en pleurant, c'était que c'était vraiment grave. Elle entra dans la salle de bain et resta bouche bée. Elle n'eut même pas besoin de lire la boîte. Elle comprit immédiatement. Elle sortit de la salle de bain et regarda Vicky qui était effondrée.

"je n'ai pas osé aller regarder... dis moi... je t'en prie dis moi que..." bégaya Vicky.

"Vicky... c'est positif..."

Elle lui montra le test de grossesse qui montrait que Vicky était bel et bien enceinte. Amy faillit hurler lorsqu'elle vit la figure défaite de Vicky lorsqu'elle réalisa. Elle se lança dans les bras de Amy et sanglotta comme un enfant. Jamais Amy ne l'avait vu ainsi. Aussi boulversée et anéentie. Amy, qui était sensible à tout, ne put faire autrement que de pleurer avec son amie. Elle se recula un peu, s'asseya dans le lit et tira Vicky contre elle. Elle la consola comme un bébé, sans rien dire. Elle attendait que Vicky dise quelque chose.

"C,est impossible... je ne peux pas... oh... oh mon dieu Amy..."

"Pourquoi Vicky? Pourquoi ça te rend si mal...? c'est un heureux évènement non? Tu as toujours aimé les enfants..."

"Tu ne comprend pas... Martin a laissé sa femme et ses enfants pour moi... pour une vie moins compliquée..."

Amy comprit. Vicky tenait à Martin. Elle l'aimait. Et lui, ne voulait pas d'enfants. Elle continua de la bercer pour la consoler et lui sécha les yeux. Elle lui prit le menton entre son pouce et son index et lui posa un baiser sur le front. Elle lui caressa le visage et la serra contre elle. Vicky continua de sanglotter une bonne heure avant de presque s'endormir. Elle leva la tête. Amy était toujours là, présente pour elle.

"Je ne peux pas avoir d'enfant Amy... il ne veut pas... je ne veux pas le perdre... je ne veut pas d'enfant... je n'en veux pas!!! pourquoi moi???"

"Vicky... tu... tu ne veux vraiment pas porter cet enfant à terme?"

"Non... Martin va me trouver dégoûtante, grosse et laide... et il ne veut pas... je ne veux pas..."

"Alors... j'ai... j'ai le numéro d'une clinique d'avortement... ça fait combien de temps selon toi...?"

Vicky prit un long moment pour réfléchir.

"Ça fait deux mois que je n'ai pas mes règles... mais je ne voulais pas y croire..."

"Alors tu vas passer rapidement... ils prennent les cas par urgence... tu as encore le temps... alors... je vais laisser la carte ici... et je vais rester avec toi ce soir... cette nuit aussi si tu veux... et demain, j'irai avec toi si tu y tiens..."

Vicky la remercia et la serra contre elle. Amy avait le coeur gros lorsque Vicky appela et obtint son rendez-vous dès deux heures le lendemain. Elles descendirent et Amy cuisina quelque chose pour Vicky qui n'avait pas mangé depuis trois jours. Elle n'en prit qu'une bouchée, incapable d'avaler le reste. Amy passa la soirée à observer Vicky qui resta pensive toute la soirée. Les deux copines montèrent dormir dans le lit de Vicky. Celle-ci se réveilla très tôt le lendemain matin tant elle était nerveuse. Elle ne voulait pas revenir sur sa décision. Elle ne pouvait pas. Martin ne voudrait pas. Elle descendit se faire du café et pleura un peu. Elle cessa immédiatement lorsque Amy se pointa dans le salon avec elle. Elle vint s’asseoir à côté et la serra contre elle, de façon très réconfortante. Amy mangea, mais Vicky jeûna encore. Amy eut peine à supporter tous les soupirs de Vicky. Puis celle-ci ouvrit enfin la bouche.

"Amy... je... je préfère y aller seule d'accord...? Je veux que tu m'attende ici... d'Accord?"

"D'Accord Vicky... je vais t'attendre ici..."

Vicky monta finalement s'habiller. Elle mit un pantalon sport et un chandail serré. Elle prit toutes ses affaires et descendit. Elle attendit que l'horloge annonce une heure avant de serrer Amy dans ses bras et de partir sans la regarder. Dans la clinique, elle attendit quelque temps avant qu'on l'appelle.

"Bonjour mademoiselle Lawdler... Je suis docteur Järvinen, et c'est moi qui va procéder à l'avortement..."

Vicky ferma les yeux. Elle tremblait de tous ses membres.


Amy était emmitoufflée dans une couverture lorsqu'elle entendit la porte claquer. Elle leva la tête, et vit Vicky entrer dans le salon avec des sacs de magasinage. Amy lui fit un petit sourire et la fit s'asseoir avec elle. Elle lui frotta le dos.

"Puis...?" demanda Amy.

Vicky la regarda longuement et sembla changer de sujet.

"Je suis passée dans quelques boutiques... ça m'a fait du bien... tu veux voir?"

Avant qu'Amy ne réponde, Vicky sortit son premier sac. Elle le déposa sur ses genoux, tout doucement, comme pour faire languir Amy. Puis finalement, elle sortit un petit pijama vert avec une jolie petite grenouille dessus. Puis sans laisser le temps à Amy de comprendre, elle sortit d'autres petit vêtements de bébé. Amy leva les yeux vers elle, sidérée.

"Vicky...?"

"Quand je suis entrée dans le bureau, le docteur s'est présenté... il était très gentil... et très compréhensif... Il m'a parlé de la façon dont il procéderait, les effets secondaires, quoi faire, quoi ne pas faire... et il m'a demandé si j'avais des questions... j'étais incapable de parler... c'est juste si je ne priais pas... Ensuite je me suis installée sur le lit... les pieds dans les étriers, mais j'était incapable d'éloigner mes genoux... ils restaient serrés... Le docteur a mit ses mains sur mes genoux pour écarter mes cuisses... mais je serrais trop fort... Il m'a sourit et est allé s'asseoir en me disant qu'il me laissait encore quelques minutes pour réfléchir... et il a bien fait... quand je me suis relevée et que je suis passée derrière le paravant pour me r'habiller, il m'a invité à m'asseoir et m'a dit que si JE ne le voulais pas, je ne devais pas le faire... je l'ai remercié et je suis partie... il a sauvé la vie de mon bébé..."

Elle éclata en sanglots en même temps que Amy et les deux filles se serrèrent dans leurs bras. Vicky avait été incapable de tuer la vie qui se formait en elle depuis deux mois et demie. Amy et Vicky parlèrent longtemps de tout cela, et en soirée, Lauri et Eero vint les rejoindre. Ils fêtèrent raisonnablement la nouvelle de la maternité de Vicky. Et contrairement à l'habitude, elle fut la seule qui ne but pas d'alcool. Elle appréhendait cependant le lendemain où elle aurait à parler avec Martin.



"QUOI?"

Vicky avait eu beau jouer les mielleuses avec le plus de sensualité possible, dès qu’elle avait dit qu’elle était enceinte, Martin s’était emporté.

"Tu sais Vicky que je n'en veux pas d'enfant! Si j'en avais voulu, je serais resté chez ma femme!!! J'ai assez de trois morveux sans avoir un bébé en plus!!!"

"Mais Martin..." essaya-t-elle de répliquer.

"Vicky... tu es sûre que c'est de moi ce bébé?"

Il se retourna vers elle dans l'attente d'une réponse.

"Oui Martin..." s'entendit-elle répondre.

"Tu sais que je n'ai couché avec aucune autre homme que toi! Tu le sais bien!" poursuivit-elle.

Martin balaya cette réplique du revers de la main. Il s'asseya sur le bord du lit et se prit la tête à deux mains. Vicky s'agenouilla derrière lui et passa ses bras autour de ses épaules. Il la repoussa et se leva.

"Je me suis toujours protégé!"

"Sauf la fois de la douche..." dit-elle, doucement.

"Tu ne prends pas la pillule?" rugit-il.

Comme si cela avait été une accusation à laquelle Vicky devait s'excuser, elle ne fit que répondre un tout petit "oui" tout bas, comme une enfant qu'on disputait.

"Sauf quand je me suis fait voler mon sac à main à Paris... j'avais dis qu'il n'y avait rien dedans... rien d'important... mais il y avait des trucs de femme et quelques billets..."

Martin se retourna vers elle, prèt à la gifler. Il s'approcha à quelques millimètres de son visage.

"Tu vas choisir Vicky... tu vas te faire avorter... ou sinon je pars..."

"Non Martin... je ne vais pas me faire avorter... tu... tu n'auras pas un sous à verser... tu n'auras même pas besoin de l'élever ou de t'en occuper... aucune responsabilité... je t'en prie... il est trop tard pour me faire avorter... ne me laisse pas, je t'en prie Martin... je t'aime... et tu m'aime..."

"Pathétique! Mais oublie ça! Je n'en veux pas de ce gosse! Et je ne veux pas d'une grosse maîtresse qui n'a plus le temps parce qu'elle s'occupe de son môme... je me casse... ma femme a sûrement perdu quelques kilos depuis mon départ!!!"

Martin prit son veston, quelques trucs, regarda vers Vicky avec un air dégoûté puis partit en claquant la porte. Vicky s'agenouilla sur le lit et lança la lampe sur la porte en hurlant.

"JE NE L'AI PAS FAIT TOUTE SEULE CE BÉBÉ!"

Elle éclata en sanglots et se recrocvilla sur elle-même dans le lit de Martin. Elle ne cessait de l'appeler doucement, en sanglottant. Après plusieurs minutes de pleurs, elle se leva brusquement, dépaignée, son maquillage qui coulait, et remit ses souliers. Elle sortit sans prendre la peine de s'arranger. Elle courut jusque chez elle et entra en trombe. Elle ne s'apperçut même pas qu'Eero était dans le jardin en train d'installer un panier de basket, comme elle lui avait demandé la veille. Elle monta l'escalier et vint s'enfermer dans sa chambre. Elle se regarda dans son mirroir et commença à donner de violent coup de poings sur son ventre, en sanglottant et en hurlant et s'en époumonner.

"Je te hais! Je te hais! Tout est ta faute! Il ne m'aime plus à cause de toi!!!" hurlait-elle.

Elle fouilla dans tous ses tirroirs, en brisant plusieurs, en les vidant de leur contenu, comme si elle devenait folle tout à coup. Elle continua de se marteler le ventre de ses poings puis la solution lui apparut comme un éclair de génie. Elle se dirigea vers l'armoir en bois dans le coin de sa chambre et l'ouvrit. Elle la vida de tout son contenu. Elle trouva une bouteille contenant des cachets barbituriques et en avala une poignée complete. Elle se laissa tomber sur le sol et continua de sanglotter. Elle donnait des coups de poings sur le sol ainsi que sur elle-même.

"Martin..." murmura-t-elle.

Elle n'entendit pas les pas dans l'escalier ni les cris à côté d'elle. Elle ne se rendit même pas compte que Eero la tenait dans ses bras et lui parlait. Tout bourdonnait. Tout était floue. Elle n'eut conaissance de rien lorsque les ambulanciers la transportèrent dans l'ambulance dans une civière, et ne vit rien lorsqu'elle fut emmenée dans une chambre d'hôpital.
Revenir en haut Aller en bas
love_lintu_4ever
Rang: Administrateur
love_lintu_4ever

Nombre de messages : 1073
Age : 28
Localisation : In the shadows... all my life....
Date d'inscription : 17/11/2004

MessageSujet: Re: La Terre Continue De Tourner... [Complete]   Ven 4 Mar à 14:51

my god.... pove vicky.... Crying or Very sad pove elle.... La suite!!! c FOUL bon!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x37mm.skyrock.com
Belochka
Invité



MessageSujet: Re: La Terre Continue De Tourner... [Complete]   Ven 4 Mar à 22:40

Partie 6 :


Vicky ouvrit les yeux et les referma immédiatement. Le soleil était très agressant pour ses yeux. Elle essaya de lever le bras pour passer une main dans sa figure mais elle en fut incapable. Elle entendait du mouvement autour d'elle. Elle entendait murmurer. Elle entendait des cliquetis. Des pas. Des soupirs. Puis elle entendit la voix de Amy, douce et réconfortante. Elle fut incapable de parler mais fit un effort pour ouvrir les yeux. Elle vit alors le sourire de Amy. Elle grimaça. Elle se sentait très faible et très lourde. Puis elle regarda de l'autre côté. Eero et Lauri se tenaient debout à côté d'elle. Elle tenta en vain de demander où elle était, mais que des gargouillis sortirent de sa bouche sèche. Amy, qui avait compris le malaise de son amie, lui expliqua tout.

"Bonjour Vicky... ça fait deux jours que tu dors tu sais... tu nous a flanqué une belle frousse à tout le monde... un peu plus et tu ne te manquait pas... si Eero n'avait pas été là, tu y serait restée... mais il est arrivé à temps... pour te sauver toi, et sauver le bébé... ça a été plus difficile pour le bébé, mais il tient bon... tu es à l'hôpital et tu vas y passer la semaine au moins..."

Elle caressa tout doucement le front de Vicky et lui donna un peu d'eau. Elle vit ensuite Eero sortir et revenir avec le docteur qu'il venait de prévenir du réveil de Vicky. Il s'approcha d'elle, prit son pouls, sa température, regarda si rien n'avait éclaté à cause de l'empoisonnement et hocha la tête sans rien dire. Il ressortit aussi silencieusement qu'il était rentré après avoir prit quelques notes. Vicky ferma les yeux puis les rouvrit pour regarder partout.

"Non Vicky... il n'est pas la..."

Vicky détourna le regard de celle de son amie et le planta dans la fenêtre. Elle se mit à damner intérieurement le bébé qui vivait encore même si elle avait essayé de le tuer tous les deux, lui et elle.

"J'ai froid" finit-elle par dire.

Amy remonta les couvertures sur elle. Vicky n'osait regarder personne. Elle en voulait à Martin de l'avoir abandonnée, elle en voulait au bébé d'exister, elle en voulait à Eero de l'avoir sauvé et elle en voulait à Amy d'être si attentionnée. En soirée, seule dans sa chambre d'hôpital, Vicky laissa ses émotions s'échapper. Elle pleura silencieusement en fixant la fenêtre et n'entendit même pas Amy rentrer. Elle ne la vit seulement que lorsque celle-ci vint s'asseoir près d'elle et lui prit la main. Vicky soupira un peu.

"Qu'est-ce qui s'est passé ma Vicky?"

Cela prit plusieurs minutes à Vicky avant de commencer à expliquer à Amy. Elle lui expliqua la conversation avec Martin, son départ, sa crise, son envie de mourir et sa rage contre Eero.

"Le salaud!"

Amy fulminait. Elle détestait au plus haut point ce Martin. Comment avait-il pu laisser Vicky à qui il promettait terre et lune depuis plusieurs mois!?!? Comment pouvait-il laisser Vicky, enceinte de son enfant à lui!?!? Elle n'en revenait pas. Elle avait tout simplement envie d'aller l'égorger.


La dernière visite du médecin fut pour le bébé. Un échographie et plusieurs testes révélèrent que le bébé était en parfaite santé et que tout allait bien. Vicky ne fut pas des plus joyeuse d'entendre le verdict final. Mais au moins, elle était contente de pouvoir rentrer. Amy était venue la chercher. Elle alla la reconduire chez elle, et Vicky refusa qu'elle l'accompagne. Elle monta tranquillement chez elle et ne trouva rien de mieux à faire que de dormir. Elle dormit pendant plus de vingt heures et lorsqu'elle se leva, elle était encore énormément fatiguée. Cela faisait aussi de nombreux jours qu'elle ne mangeait pas donc elle était très faible. Elle descendit l'escalier, se tenant fermement non sans l'envie de se jeter en bas. Elle vint s'asseoir dans son salon et mit son châle sur ses épaules. Ele entendit frapper à la porte mais n'alla pas répondre. On frappa une seconde fois, et elle resta assise à fixer un point dans le vide.

"Je me suis permis d'entrer..."

Elle ne tourna pas la tête vers Eero. Il entra et vint s'asseoir un peu plus loin.

"Je voulais savoir si tout allait bien..."

"Ouais, la demoiselle en détresse n'a plus besoin de super Eero!" dit-elle, sur un ton plutôt sec.

Eero en fut blessé, car tout ce qu'il avait fait, c'était de la sauver, elle et son enfant, de la mort. Et voilà qu'elle n'avait même pas un mot pensé pour lui.

"Si je peux faire quelque chose..."

"Tu en as assez fait comme ça! Alors cesse de m'achaler..."

"Est-ce que j'ai fais quelque chose de mal Vicky?"

"Tu n'avais pas le droit! Tu n'avais pas le droit Eero tu m'entends? Tu devais me laisser faire... je n'ai pas envie de vivre en sachant qu'il se tape je ne sais trop quelle gonzesse pendant que moi je porte son enfant!"

Après avoir dit ce qu'elle avait à dire, elle se referma sur elle-même. Eero se leva, resta un moment debout à l'observer et haussa les épaules.

"Je croyais simplement que ta vie valait la peine d'être vécue... que tu pouvais être heureuse... et rendre quelqu'un heureux... que tu ne méritait pas de mourir et que tu valais mieux que ça..."

Sur ces paroles, il tourna les talons et partit de la maison de Vicky. Elle ferma les yeux pour ne pas laisser couler les larmes qui lui piquaient les yeux. Quelqu'un dans ce monde d'enfer trouvait qu'elle méritait la vie. Personne ne lui avait jamais dit quelque chose du genre. Personne ne lui avait jamais donné autant de valeur. Elle se leva et téléphona chez Amy. Elle ne fut pas surprise que ce soit Lauri qui lui réponde. Elle lui demanda directement le numéro de téléphone de Eero et dès qu'elle eut raccroché avec lui, elle téléphona chez Eero. Elle attendit un bon moment avant qu'Eero ne lui réponde.

"Eero? Je sais, tu viens sûrement d'arriver de chez moi... mais... je voulais m'excuser... j'ai été grossière... non... j'ai été méchante avec toi... et je m'excuse... je n'avais pas à te dire tout ça... tu m'as sauvé la vie, et je voulais te dire merci..."

"D'accord... c'est... c'est ok..."

Elle le remercia une autre fois avant de raccrocher. Puis elle s'aperçut soudainement qu'elle avait un estomac, et qu'il réclamait d'être nourrit. Elle grignota quelques fruits et presque un bol complet de yogourt vanille à elle seule. Emmitouflée dans sa couverture, elle ne trouva rien de mieux à faire que de mettre un film et s’endormir dessus.


"Femme enceinte. Quatre mois. Deuxième tentative de suicide. Les veines du poignet. Le pouls est lent mais les signes vitaux sont présents. Montée de température. Prenez les signes vitaux du bébé."

Eero n'avait rien compris du charabia des médecins, mais tout ce qu'il savait, c'était que Vicky était encore vivante. Il suivait la civière, affolé et prit de l'envie d'hurler sur Vicky. Le mois d'avant, c'était les barbituriques, et maintenant, le couteau dans les veines.

"Vous êtes son mari? Son conjoint?"

"Euh... non..."

"Alors je vous demanderais d'attendre dehors..."

La porte se referma devant lui. Par la petite fenêtre, il voyait les médecins s'afférer pour sauver la mère et l'enfant. Il priait pour que Vicky s'en sauve. Elle était trop jeune pour mourir. Et elle allait vivre une des merveilles du monde en ayant cet enfant. Alors elle ne devait pas mourir. Il prit place sur un banc tout près de la salle et ne put faire autrement que méditer, pour inviter les forces de l'au-delà à veiller sur Vicky et son bébé. Après un peu moins d'une heure, lorsque le médecin sortit, parlant à voix basse avec les infirmiers, Eero prit peur. Il se leva d'un bond et se précipita vers eux.

"La mère est sauvée... le bébé aussi... mais les deux auraient pu y rester. La prochaine fois... espérons qu'il n'y aura pas de prochaine fois parce que ce sera la dernière..."

Eero soupira toute sa peur.

"Votre amie semble avoir de gros problèmes monsieur..."

"Je sais..." bafouilla Eero.

"Elle ne cesse de réclamer un certain Martin... comme la dernière fois... y a-t-il eu une mort importante dans son entourage? Je crois que le mieux serait de la faire voir par un de nos spécialiste... Car il n'est pas normal d'essayer de mettre fin à ses jours à ce point..."

"Elle... elle a perdu quelqu'un... et elle prend mal le fait qu'il ne soit plus là et qu'elle ait cet enfant seule..."

Le docteur hocha la tête et l'invita dans la chambre. Vicky avait encore cette manie stressante de fixer un point dans la fenêtre. Silencieuse et fermée. Eero toussota, mais elle ne broncha pas. Il soupira et pria le médecin de les laisser. Il regardait fixement le pensement au poignet rougis de Vicky. Il savait qu'elle était fâchée. Mais encore une fois, il était arrivé au bon moment. Ou au mauvais, selon leur point de vue respectif. Il ouvrit la bouche pour prononcer quelques mots mais fut interrompu.

"Ne me parle pas!"

Eero fut une seconde fois blessé par les propos de Vicky. Deux fois il lui sauvait la vie, deux fois elle l'envoyait paître. Impuissant, il se leva et sortit de la chambre. Dès qu'elle entendit la porte fermer, Vicky se retourna et regarda en sa direction.

*Lui aussi il me laisse seule dans la merde...*

Elle éclata en sanglots. Elle trouvait cela trop pour elle. Elle avait voulu en finir, mais jamais ça n'avait fonctionné. Et voilà que le monde autour d'elle la laissait tomber. Elle regarda son poignet qui lui faisait très mal puis son ventre, à cause duquel elle n'entrait plus dans ses jolis vêtements sexys. Il était un peu plus rond. Ce fut en ce même moment de contemplation que le bébé décida de se faire sentir pour la première fois. Vicky resta surprise à ce qui ressemblait à un poisson qui gigotait dans une flaque d'eau, puis réalisant que le bébé, toujours vivant, venait de bouger, elle éclata de plus bel. Eero toussota et approcha avec un sac de papier brun.

"J'ai apporté des sushis et quelques petites choses... au cas où tu aurais faim..."

Vicky ne put faire autrement que de lui sourire. Il n'était pas parti. Et il revenait avec quelque chose pour elle. Il savait qu'elle adorait ce plat. Et juste pour elle, il était revenu.

*Martin savait-il que j'adorais ça?... Martin est mort ma vieille... mort... au nombre de fois que tu l'as tué dans tes pensées, il vaut mieux mort...*

Elle prit le contenant de plastique que Eero lui tendait et en avala le contenu en quelques minutes seulement. Qui lui avait dit? L'avait-il simplement remarqué en l'observant?

"C'est bon" finit-elle par dire.

Soulagé de cette remarque quelque peu encouragente, Eero s'asseya près d'elle. Il lui tendit le gobelet de capuccino saupoudré de chocolat qu'il lui avait prit, et fut touché par le sourire qu'elle lui fit.

"Je n'ai pas appelé Amy" dit-il, doucement.

"Merci"

Amy n'était pas le sujet de conversation approprié, il le comprit. Il tenta en vain de trouver quelque chose dont ils aimeraient tous les deux parler. Puis, après un long moment de silence, Vicky tourna la tête vers Eero en souriant.

"Tu sais que tu es le seul qui me comprend de la sorte... je veux dire... je n'ai pas besoin de te faire un dessin pour que tu comprennes ce que je veux... je n'ai même pas besoin de parler..."

Eero le reçut droit au coeur. Vicky était une personne très importante pour lui et voilà qu'elle le trouvait important à sa façon.

"C'est parce que j'ai prit le temps de trouver qui tu es vraiment..." s'entendit-il répondre.

Il savait que ce moment était un moment privilégié. Il savait que Vicky n'était jamais, ou presque, calme et ouverte à ce point pour parler. Et ça lui faisait plaisir. Que Vicky s'ouvre ainsi à lui, sans le brusquer ou l'insulter était quelque chose de spécial.

"Quand j'ai appris que j'était enceinte... non... quand je l'ai deviné... je ne voulais pas le croire, mais je le savais... Ça a été catastrophique pour moi... Martin avait trois gosses et il n'en voulait plus du tout... et je ne voulais pas lui répugner... Je suis allée dans une clinique d'avortement... et tout était si froid... tout était blanc... tout représentait la mort... Je n'ai pas été capable... j'aurais pu... j'aurais du... mais je n'étais pas capable... Je suis rentrée... tout de même... joyeuse... et... je suis allée voir Martin... Il m'a brusqué... m'a poussé sur le mur... Il m'a traité de tous les noms imaginables... j'avais beau lui dire qu'il n'aurait rien à faire... même pas s'occuper du bébé... le supplier qu'il ne m'abandonne pas... il m'a dit qu'il n'avait pas envie de baiser une grosse femme, c'était pour ça qu'il avait laissé sa femme pour moi... Et il est parti... j'ai continué de le supplier en hurlant que je n'étais pas seule à l'avoir fait cet enfant... même si j'avais prit toutes les accusations sur mon dos... et il est tout de même parti... je lui en veut tellement... et je m'en veux... et j'en veut aussi au bébé... c'est de sa faute... ce maudit bébé qui a pourri ma vie..."

Eero essuya les larmes qui roulaient sur les joues de Vicky. Il tassa les cheveux de dans sa figure et passa son pouce sur ses joues pour enlever sa peine. Vicky déposa sa main sur celle de Eero et ferma les yeux. Puis elle regarda son poignet meurtri. Bandé d'un cotton très épais qui n'arrivait pas à cacher la blessure et la douleur.

"Je ne veux pas mourir... mais je ne veux plus souffrir..."

Sa petite voix d'enfant innocente émeut énormément Eero. Il prit la manche du chandail de Vicky et la tira vers sa main. Il recouvrit doucement son poignet et déposa le bout de la manche dans la main de Vicky. Ce geste fut le plus attentionné et le plus doux que Vicky avait eu à son égard. Celui-ci, et lorsque Eero lui caressa la joue jusqu'à ce qu'elle s'endorme.
Revenir en haut Aller en bas
top_cathy
modérateur hyper cool ^^ vous en trouverez pas un meilleur!! Na je blague ^^
top_cathy

Nombre de messages : 1058
Localisation : dans ma tombe
Date d'inscription : 06/02/2005

MessageSujet: Re: La Terre Continue De Tourner... [Complete]   Sam 5 Mar à 1:04

onnn c trop bon chu sure ka vo finir par sortire avec eero lol bon ok ma yeul pi jvo me coucher lol 3: 00 du mat sa commence a etre asser lol !!!
bonne nuite tt le monde lol


Dernière édition par le Sam 5 Mar à 9:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
love_lintu_4ever
Rang: Administrateur
love_lintu_4ever

Nombre de messages : 1073
Age : 28
Localisation : In the shadows... all my life....
Date d'inscription : 17/11/2004

MessageSujet: Re: La Terre Continue De Tourner... [Complete]   Sam 5 Mar à 7:07

bonne nuit tu dit lolllll ben moi si jai déja fait ca lire d fics a 2h30 du mat fake jdoit po parler Rolling Eyes loll
ah c tt cute!!!!!! on pourait avoir la suite!!! c vrmt bon!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x37mm.skyrock.com
Belochka
Invité



MessageSujet: Re: La Terre Continue De Tourner... [Complete]   Sam 5 Mar à 14:21

(mdrrrr ouais... c tellement pas assez prévisible!!! ça parait surtout pas que Eero c'est mon préféré hein!?!? Rolling Eyes )


Partie 7 :



"MERDE!"

Le tirroir faillit passer par la fenêtre. Les vêtements revolaient de partout, et les cris aussi. Les grognements et les soupirs étaient érintants. Vicky finit par se laisser tomber dans son lit, sur le dos, essoufflée et toute rouge de... de rage!

"On dirait une baleine! Une grosse baleine qui est incapable de bouger et de vêtir quelque chose qui as du sens!!!"

Ça faisait une heure et demie qu'elle fouillait dans ses tirroirs pour trouver une tenue qui avait du sens. Qui ne mettait pas trop son ventre très rond en valeur. Elle détestait se voir si grosse. Et c'était lourd et long à porter. Elle n'était qu'au début de septième mois et elle avait déjà hâte d'en finir. Elle ne supportais plus de porter sa peau. L'hiver avait été long et épuisant, et avec l'été qui s'annonçait bientôt, tout allait de mal en pis.

"Mais non, Kiki... regardes... c'est facile... tu ne veux pas que ça paraisse? Met ce pantalon, ton chandail quand même large, et tu mets ton châle par dessus... rien de plus facile..."

Amy avait déposé les vêtements au fur et à mesure qu'elle les nommait. Elle trouvait Vicky amusante avec son impatience. Mais elle la trouvait chanceuse avant tout. Elle avait toujours adoré les enfants, et même si dernièrement, elle et Lauri n'utilisaient plus de condom, rien ne s'était produit. "Je te le donne dès qu'il sort de ma peau!" s'amusait à plaisanter Vicky. Amy riait, mais parfois, elle ne la trouvait pas si drôle. Elle n'avait pas parlé à Lauri de ses inquiétudes. Vicky enfila à la hâte les vêtements et se regarda dans le mirroir. Elle poussa un soupir à se fendre l'âme. Elle descendit, suivit d'Amy et se posta devant les deux garçons.

"Je vous en prie... dites-moi la vérité... Je suis énorme n'est pas? Je suis grosse comme une baleine!"

"Mais voyons Vicky... tu es seulement... enceinte!"

"Lauri! Encourageant ton affaire! Mais non Vicky, tu n'es pas grosse... Dis toi que vous êtes deux dans cette peau là... et tu as prit moins de 30 livres... habituellement, les femmes prennent au moins 40 livres... et tu sais quoi... la grossesse te fait très bien..." expliqua Eero.

"Tu vois ce que je te disais!!!" répondit doucement Amy.

Elle se laissa choir sur le sofa et soupira encore une fois. Tout le monde se regarda en essayant de pas rire. Surtout que Vicky était très suceptible ces temps-ci. Eero finit par se lever, prit le bras de Vicky et dit aux autres de les suivre. Vicky avait aucune idée d'où ils allaient car personne n'avait voulu le lui dire. Ils embarquèrent tous dans la voiture de Lauri qui démarra et ne s'arrêta que devant un restaurant très chic. Vicky ne comprit pas tout à fait, jusqu'à ce qu'en entrant dans le restaurant, elle voit la grande affiche où il était inscrit : # Joyeux Anniversaure Vicky #. Elle les remercia tous et ils mangèrent comme des rois. Puis la jeune serveuse vint porter un énorme gâteau vanille et fraises devant Vicky.

"Je ne sais même pas quoi dire... je suis toute... merci..." bafouilla-t-elle.

Elle leur fit un sourire radieux, et fut encore plus surprise lorsqu'ils sortirent tous des paquets cadeaux. Elle prit celui que lui tendaient Amy et Lauri et éclata de rire en lisant la carte humoristique. Elle ouvrit le paquet volumineux et s'attendrit en y découvrant une panoplie d'effets pour qu'elle prenne soins d'elle-même. Elle les remercia et prit le petit paquet que Eero lui donnait. La montre qu'il lui offrait était magnifique. Elle grimaça un sourire puis se leva.

"Désolée.."

Elle se dirigea vers la salle de toilettes. Eero était mal à l'aise et croyait qu'il avait fait quelque chose de mal, mais Amy le rassura. Vicky revint une dizaine de minutes plus tard, les yeux rougis par les larmes, mais le sourire aux lèvres. Elle les embrassa tous sur les joues et prit place avec eux, restant tout de même pensive. Amy lui demanda qui était l'objet de ses pensées et qui l'éloignait d'eux.

"Myra..." répondit doucement Vicky.

Tout le monde se tut. Ils savaient que Myra était un sujet très controversé pour Vicky. Elles avaient coupés les ponts depuis longtemps et Vicky n'en était pas plus mal. Rarement elle parlait de Myra. Très rarement. Et jamais, depuis qu'Amy et elle se connaissaient, elle n'avait appelé cette femme "ma mère".

"C'est drôle vous voyez... j'y repensais tout à l'heure et je trouvait ça très ironique comme coïncidence... Il y a 20 ans de ça, Myra rencontrait un homme qui lui promettait tout. Elle l'aimait. Mais quand il a apprit qu'elle était enceinte, il a déserté. Il est parti. Elle, elle a essayé de se tuer plus que deux fois... elle me détestait... c'était en partie ma faute si Stu était parti. Alors elle m'a haït dès le jour où il est partit... et elle me l'a montré toute ma vie... elle ne voulait pas m'avoir... j'ai gâché son corps, sa vie, son existence en totalité..."

Amy appuya sa tête contre l'épaule de Lauri et soupira. Elle avait toujours détesté Myra, même si elle ne l'avait jamais connue. Mais la détresse qu'elle lisait dans les lettres de correspondence de Vicky lui en disaient assez pour qu'elle l'haïsse.

"Mais nous, on t'aime tous Vicky. Tous. Et on est là pour te le montrer ce soir. Pour te fêter. Fêter ta naissance. Le 17 avril, ton jour... On est là pour te dire merci d'être là. On est vraiment tous heureux que tu sois présente avec nous, malgré les temps durs... Très heureux que tu sois encore là. Que tu ais compris que tu veux mieux que tout ça. On tiens à toi plus qu'à tout. Tu es notre amie et on t'aime Vicky. Joyeux anniversaire..."

Réflexe. Tous les trois prirent une "napkin" et la tendirent à Vicky pour qu'elle essuie ses larmes. Elle rit un peu et prit une grande respiration.

"Je vous adore..."

Elle se leva et les serra tous contre elle. Ils étaient tellement merveilleux.



"Alors bonne nuit"

"Non... pas maintenant... rentre prendre un café au moins... je te dois bien ça..."

Eero accepta après avoir vraiment réfléchi. Il alla s'asseoir dans le salon et attendit Vicky qui arriva avec deux grosses tasses de café. Ils le burent silencieusement, chacun à ses pensées.

"Merci Eero. Ça a été une soirée merveilleuse... le meilleur anniversaire que je n'ai jamais eu... et c'est grâce à toi..."

Elle lui fit un petit sourire et ils restèrent silencieux jusqu'à ce que Eero se lève pour partir. Vicky le raccompagna à la porte.

"Et grâce à toi, aussi, j'ai compris que je ne devais pas fuir..."

Elle l'embrassa doucement sur la joue, un peu plus longtemps qu'elle ne l'aurait voulu. Mais ça avait été plus fort qu'elle. Elle avait posé un second baiser dans son cou avant d'y loger sa figure. Tout doucement, il l'enlaça d'une étreinte très protectrice. Ce fut à ce moment que Vicky réalisa qu'elle était une femme. Depuis sept mois, elle avait enterré cette femme et n'avait gardé que les émotions de trouble. Depuis sept mois, elle n'avait voulu ni baisers ni caresses. Mais ce soir, la femme ressortait. La femme aux envies. Aux désirs. Le désir qui lui rongeait les antrailles. Elle recula un peu en entraînant Eero avec elle. Son corps se réveillait et elle devait assouvir et calmer cette force qui l'entraînait. Mais elle oubliait tout. Elle ne pensait plus à rien, sauf aux lèvres de Eero qui parcouraient tout doucement son cou. Ses mains qui elles, parcouraient son corps. Elle laissa s'échapper un soupir avant de plaquer sa bouche contre celle de Eero. Plus il avançait vers elle, plus elle reculait. Il la suivait, jusqu'à ce qu'ils aboutissent au salon. Il la tenait par la taille et ne cessait de l'embrasser tendrement. Il lui enleva son châle et glissa ses mains sous son chandail. Il les retira lorsqu'il la sentit se raidir.

"Vicky, désolé" murmura-t-il.

"Non... c'est moi... je suis désolée Eero... je... sept mois sans que personne ne me touche... sept mois sans être moi-même... je suis... confuse Eero..."

"Je comprend, je vais te laisser aller dormir..."

"NON... je t'en prie... reste avec moi... cette nuit... je n'ai pas envie d'être seule... tu... tu voudrais dormir avec moi..." dit-elle, avec sa petite voix d'enfant.

Eero la serra dans ses bras.

"Chuuut" murmura-t-il.

Il la monta dans sa chambre et lui retira son chandail ample. Il lui passa son t-shirt qu'elle utilisait pour dormir, et elle retira ses pantalons. Elle se coucha dans son lit, confortablement et fit signe à Eero de venir s'étendre. Il retira seulement son pantalon, gardant son t-shirt et bien évidemment son boxer, et prit place à ses côtés. Elle remonta la couverture et appuya sa tête sur le torse de Eero. Elle lui souhaita bonne nuit et s'endormit rapidement, bien callée contre lui.



"Non..."

Amy éclata de rire à cause de l'air faussement offusqué de Vicky.

"Tu veux dire que ça fait deux semaines que vous dormez ensemble toutes les nuits, et vous n'avez rien fait?"

"Non, on a rien fait! On a convenu qu'il était mieux d'attendre..."

Amy n'en revenait pas. Vicky venait de dire qu'ils préféraient attendre. Jamais Vicky n'avait voulu attendre et prendre son temps avant de coucher avec quelqu'un.

"Eero est beaucoup trop gentil pour que tout plante à cause du sexe... et ça, je l'ai compris! Plus je leur offre ce qu'ils veulent rapidement, moins je m'assure que les sentiments sont vrais!"

Amy prit temps d'y réfléchir. Vicky avait raison. Elle serra sa copine dans ses bras et elles embarquèrent dans la voiture.

"Je n'ai pas envie d'y aller..."

Elle soupira et demanda à Amy de démarrer avant qu'elle ne change d'idée. Elles entrèrent dans le petit bureau étroit lorsque Vicky fut appelée. Elle détacha son pantalon et on lui mit une serviette en bas du ventre. Elle s'étendit et regarda Amy qui était nerveuse. La docteur posa quelques questions et prit sa bouteille de gel. Elle en versa une grosse quantité sur le ventre de Vicky et expliqua tout au fur et à mesure.

"La dernière fois, nous n'avons vu aucune complication... Tout était parfait. La grosseur du crâne, la longueur des bras, la distance entre les oreilles, les yeux, le coeur et le poids. Par contre, le bébé n'a pas voulu décroiser ses jambes... peut-être que cette fois-ci, nous allons avoir plus de chance..."

Amy était fascinée. Elle voyait sur le petit écran le bébé qui gigotait. Elle sourit à Vicky qui ne semblait pas si impressionnée. La docteur expliquait que tout était toujours aussi beau et que le bébé était en santé. Puis elle chercha un moment le sexe du bébé.

"Ça, c'est un petit garçon... vous voyez... On voit très bien... et c'est tout un garçon ça!!! On voit ici les testicules et vous voyez, il a été gâté par la nature..."

Vicky ne put s'empêcher de rire parce que le bébé était bien équipé, et parce qu'Amy pleurait. Elle trouvait cela tellement beau. La docteur imprima quatre petites photos et les résultats de tout ce qu'elle avait expliqué. Vicky essuya le gel sur son ventre en grimaçant et rattacha son pantalon. En moins de deux, elles furent sorties et dans la voiture.

"Désolée... je... je n'ai pas pu me retenir... c'est tellement magnifique... un petit garçon... ton petit garçon... tu sais comment l'appeler?"

"Eero m'avait dit qu'il aimait le nom Veikko... Veikko et Keijo... mais je préfère Veikko... mais rien n'est décidé... je... je l'appelerai bébé! selon la docteur, j'entâme mon huitième mois dans quatre jours... alors ça veut dire que j'avais raison... c'était à Paris..."

Amy la regarda, elle n'était pas au courant du sac à main volé.

"Tu vois, à Paris, je me suis fait voler mon sac à main... et à l'intérieur, il y avait mes trucs de femme tu sais... et mes pillules aussi... alors ça ne m'a pas trop dérangé, ce n'était qu'un sac à 20 dollars... mais le sur lendemain, on a fait l'amour dans la douche... et il n'a pas cru bon de mettre la contraception... mais je n'y ai pas pensé moi... alors... on est fautif tous les deux... pas seulement moi..."

Avant de débarquer de la voiture, Amy prit la main de Vicky dans la sienne.

"Il n'est qu'un sale connard... il ne te mérite pas... et il ne mérite pas tout le mal que tu t'es fait pour lui..."

Vicky sourit et sortit de la voiture. Elle rentra chez elle après avoir salué Amy et l'avoir remercié. Elle trouva Eero au salon. Elle lui sourit et vint s'asseoir avec lui. Elle lui montra les photos et n'eut même pas besoin de dire que c'était un garçon. Eero l'avait remarqué immédiatement.

"Si je n'avait pas été certaine que Martin était mon seul amant à cette époque, j'aurais dit que je l'avais fait avec un noir ce bébé là..." se moqua-t-elle.

Eero mit sa main sur le ventre de Vicky et sentit le bébé qui continuait toujours de gigoter. Il sourit de toutes ses dents et demanda à Vicky si maintenant elle savait quel prénom elle lui donnerait.

"Je ne sais pas trop... Keijo Lawdler... on dirait que je yodèle quand je prononce ça... mais Veikko... Veikko Lawdler ça sonne moins... plus beau..."

"Hey Veikko... Veikko Lawdler... un garçon qui va en faire soupirer des demoiselles!!!"

Vicky éclata de rire et caressa les cheveux de Eero. Elle lui sourit, se leva en lui tenant la main et monta l'escalier. Elle l'entraîna dans la chambre ou elle lui enleva son chandail.

"J'ai pensé à toi toute la journée..." chuchota Vicky.

Elle l'embrassa tout doucement dans le cou et sur le haut du torse. Elle enleva sa camisole et fit asseoir Eero dans son lit. Elle s'approcha tout doucement et posa ses lèvres sur les siennes. Elle promena ses mains sur ses épaules et son dos. Elle prit les mains de Eero et les mit sur elle. Elle frissonait de partout, et la femme, la vraie, venait de prendre possession d'elle au complet. Elle détacha le pantalon de Eero en l'embrasssant sur le ventre et remonta. Elle était inarrêtable. Sa respiration se faisait haletante et ses mains plus pressées. Lorsqu'elle sentit la main de Eero glisser sur sa cuisse, elle ferma les yeux et se donna entièrement à lui. Ils ne s'endormirent que plusieurs heures après, Vicky étant inépuisable, bien collés l'un contre l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
top_cathy
modérateur hyper cool ^^ vous en trouverez pas un meilleur!! Na je blague ^^
top_cathy

Nombre de messages : 1058
Localisation : dans ma tombe
Date d'inscription : 06/02/2005

MessageSujet: Re: La Terre Continue De Tourner... [Complete]   Sam 5 Mar à 14:53

C FULL BON LOL !!
LA SUITE VITE !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belochka
Invité



MessageSujet: Re: La Terre Continue De Tourner... [Complete]   Sam 5 Mar à 19:11

(c drole de voir que vous prenez vraiment le temps de lire ma fic... c'est encourageant... disons que au début, j'étais pas trop dedans et que je croyais pas que qq1 aimerait ca mdrrrrr)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Terre Continue De Tourner... [Complete]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Terre Continue De Tourner... [Complete]
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» il existe un lieu paradisiaque sur terre...
» La basse continue
» Planter des pommes de terre
» terre neuvas 2008 - bobital 22 - 4.5.6 juillet
» Sous la terre tremblante en 1955 : Rockin' Bones & Co.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Love Lintu 4ever :: Fanfiction :: Belochka-
Sauter vers: